Rencontre avec Richard RAMPALY, 2 ans après PARALLEL14

RICHARD QUI ES-TU ?
Richard Rampaly, martiniquais et ancien étudiant à PARALLEL14, promo 2018. CG généraliste junior à Mikros Paris, mais pas que …. Vous verrez si vous lisez le reste de l’interview (rire)…

TON PARCOURS  ?
2018 > Lors de ma dernière année à PARALLEL14, sélection de ma showreel par l’équipe de Mikros puis stage de 3 mois dans le département pub. Une première expérience sur les marmottes de France 3.

2019 > Mon stage s’étant bien passé ils décident de me prendre en tant que technicien intermittent.
En un an je gagne la confiance de mes superviseurs qui m’offrent plus de responsabilités sur les projets :
Superviseur pour Pub Duracell. Je chapeaute une équipe parfois de 5 à 6 personnes. 

LES MARQUES  ?
Duracell, AXA, Guerlain, Jean-Paul Gaultier en autre.

LE SALAIRE ?
J’ai commencé a 110 euros / jrs  et actuellement je suis à 130 euros / jours.

C’EST QUOI INTERMITTENT ?
En gros dans cette industrie les CDI sont rares. Car les flux d’embauche se font en fonction des projets. Les studios font donc des contrats intermittents afin de pas avoir de charges salariales quand ils n’ont pas de projet et leur éviter de mettre la clef sous la porte. À Mikros, qui est un des plus gros studios de Paris les projets sont réguliers donc je travaille tout le temps.
Je fais donc mes 507 heures en 3 mois dans l’année. Je ne m’attendais pas a avoir un CDI. Je vis bien car je travaille régulièrement.

C’EST QUOI LE PROFIL POUR DEVENIR SUPERVISEUR ?
La polyvalence et l’expérience. Il faut aussi savoir gérer une équipe et tenir les délais. Respecter les consignes, le cahier des charges que nous avons. Ne pas dire oui a tout au client mais savoir faire des compromis quand il le faut.

COMMENT TU TROUVES MIKROS ?
Les profils sont très bien choisis a Mikros.  Les équipes sont top ! Les conditions de travail sont géniales :
Les transports sont remboursés, nous avons 10 euros par jours pour manger. Des corbeilles de fruits et tout et tout … je suis conscient que ça ne se passe pas partout comme ça. Être  à Mikros ça se mérite !
Il faut travailler dure et savoir faire des overtimes quand il le faut.

TU AS TRAVAILLÉ SUR UNE SÉRIE NETFLIX ? 
Oui “INTO THE NIGHT” première série Belge sur Netflix.

QUEL A ÉTÉ TON TRAVAIL SUR INTO THE NIGHT ?
Au début je devais faire du Rebranding 1  mettre les marques d’une compagnie aérienne sur les plans des épisodes. Puis j’ai fait du restore.
Puis je me suis proposé pour faire d’avantage. On m’a donc  donné la responsabilité  d’un plan full CG d’un avion qui décollait. J’ai donc fait le plan de À à Z du layout (décors) en passant par la modification de l’animation de l’avion jusqu’au rendu, compositing final.

ALORS, LA SÉRIE vs LA PUB ?
J’aime les deux. Sur la série je remarque qu’il y a beaucoup plus de travail mais plus de temps pour peaufiner ses plans. J’avais également un peu plus de liberté artistique.

AUTRE PROJET ?
Exposition de  Philippe Parreno  pour le MoMA.
Intégration d’éléments 3d dans les oeuvres vidéo. Je devais créer la prod dans le pipe et sur le projet manager, puis mettre les assets dans le pipe.
La Comédie Humaine , un long métrage réalisé par Xavier Giannoli avec entre autre Gérard Depardieu.

A VENIR ?
Plus de supervisions plus de responsabilités sur les projets. J’en ai discuté avec le head of studio de Mikros Pub qui à trouvé mon profil intéressant et qui souhaiterai me donner plus de projets à superviser au fil du temps.

A CÔTÉ ?
Je continue de réaliser des clips. On me contacte par le bouche a oreille pour des artistes connus et parfois underground.
Je fais beaucoup de vidéo de toute forme ce qui me permet de mettre en application ce que j’apprends à Mikros.
j’ai rencontré le réalisateur de The …?  sur une pub Guerlain.
Nous avons échangé et j’ai pu comprendre comment un réalisateur construit son image finale. Méthodologie que j’applique maintenant dans mes réalisations. 

DES COLLABORATIONS AVEC TES ANCIENS CAMARADES DE PROMO ?
Emmanuelle et Josué travaillent avec moi sur d’autres projets régulièrement. Nous réalisons en ce moment les vfx pour une vidéo de  Mike Roch écrivain et formateur à PARALLEL14 qu’il a tourné en Martinique. Nous travaillons sur Maya, Houdini, Arnold et Nuke et le tracking est fait sur C4D.

TON CONSEIL ?
Les recruteurs regardent votre showreel et en 2 secondes ils savent si ils vous prennent en stage ou pas. Donc il faut être impactant dès les premières images.
Avant le stage : Travailler tous les jours et  produire du contenu, être polyvalent sur les logiciels, avoir de la culture cinématographique et artistique c’est important. Il faut regarder des films, aller dans les musées pour travailler son oeil.
Pendant le stage : il  faut être rigoureux ponctuel, regarder énormément  d’images d’autres artistes. Ne pas hésiter à demander des conseils. Et à réclamer d’autres tâches. Apprendre les logiciels même durant le stage (j’ai appris le logiciel Houdini durant mon stage ) c’est une valeur ajouté et pour finir plus que savoir se rendre utile pour le studio ou le client pour qui on travaille. 

MERCI RICHARD. 

Richard Rampaly, Mon site , Mon linkeIn

Leave a Reply

Rencontre avec Richard RAMPALY, 2 ans après PARALLEL14

RICHARD QUI ES-TU ?
Richard Rampaly, martiniquais et ancien étudiant à PARALLEL14, promo 2018. CG généraliste junior à Mikros Paris, mais pas que …. Vous verrez si vous lisez le reste de l’interview (rire)…

TON PARCOURS  ?
2018 > Lors de ma dernière année à PARALLEL14, sélection de ma showreel par l’équipe de Mikros puis stage de 3 mois dans le département pub. Une première expérience sur les marmottes de France 3.

2019 > Mon stage s’étant bien passé ils décident de me prendre en tant que technicien intermittent.
En un an je gagne la confiance de mes superviseurs qui m’offrent plus de responsabilités sur les projets :
Superviseur pour Pub Duracell. Je chapeaute une équipe parfois de 5 à 6 personnes. 

LES MARQUES  ?
Duracell, AXA, Guerlain, Jean-Paul Gaultier en autre.

LE SALAIRE ?
J’ai commencé a 110 euros / jrs  et actuellement je suis à 130 euros / jours.

C’EST QUOI INTERMITTENT ?
En gros dans cette industrie les CDI sont rares. Car les flux d’embauche se font en fonction des projets. Les studios font donc des contrats intermittents afin de ne pas supporter trop de charges quand ils n’ont pas de projet et leur éviter de mettre la clef sous la porte. À Mikros, qui est un des plus gros studios de Paris les projets sont réguliers donc je travaille tout le temps.
Je fais donc mes 507 heures en 3 mois dans l’année. Je ne m’attendais pas a avoir un CDI. Je vis bien car je travaille régulièrement.

C’EST QUOI LE PROFIL POUR DEVENIR SUPERVISEUR ?
La polyvalence et l’expérience. Il faut aussi savoir gérer une équipe et tenir les délais. Respecter les consignes, le cahier des charges que nous avons. Ne pas dire oui a tout au client mais savoir faire des compromis quand il le faut.

COMMENT TU TROUVES MIKROS ?
Les profils sont très bien choisis a Mikros.  Les équipes sont top ! Les conditions de travail sont géniales :
Les transports sont remboursés, nous avons 10 euros par jours pour manger. Des corbeilles de fruits et tout et tout … je suis conscient que ça ne se passe pas partout comme ça. Être  à Mikros ça se mérite !
Il faut travailler dure et savoir faire des overtimes quand il le faut.

TU AS TRAVAILLÉ SUR UNE SÉRIE NETFLIX ? 
Oui “INTO THE NIGHT” première série Belge sur Netflix.

QUEL A ÉTÉ TON TRAVAIL SUR INTO THE NIGHT ?
Au début je devais faire du Rebranding 1  mettre les marques d’une compagnie aérienne sur les plans des épisodes. Puis j’ai fait du restore.
Puis je me suis proposé pour faire d’avantage. On m’a donc  donné la responsabilité  d’un plan full CG d’un avion qui décollait. J’ai donc fait le plan de À à Z du layout (décors) en passant par la modification de l’animation de l’avion jusqu’au rendu, compositing final.

ALORS, LA SÉRIE vs LA PUB ?
J’aime les deux. Sur la série je remarque qu’il y a beaucoup plus de travail mais plus de temps pour peaufiner ses plans. J’avais également un peu plus de liberté artistique.

AUTRE PROJET ?
Exposition de  Philippe Parreno  pour le MoMA.
Intégration d’éléments 3d dans les oeuvres vidéo. Je devais créer la prod dans le pipe et sur le projet manager, puis mettre les assets dans le pipe.
La Comédie Humaine , un long métrage réalisé par Xavier Giannoli avec entre autre Gérard Depardieu.

A VENIR ?
Plus de supervisions plus de responsabilités sur les projets. J’en ai discuté avec le head of studio de Mikros Pub qui à trouvé mon profil intéressant et qui souhaiterai me donner plus de projets à superviser au fil du temps.

A CÔTÉ ?
Je continue de réaliser des clips. On me contacte par le bouche a oreille pour des artistes connus et parfois underground.
Je fais beaucoup de vidéo de toute forme ce qui me permet de mettre en application ce que j’apprends à Mikros.
j’ai rencontré le réalisateur de The …?  sur une pub Guerlain.
Nous avons échangé et j’ai pu comprendre comment un réalisateur construit son image finale. Méthodologie que j’applique maintenant dans mes réalisations. 

DES COLLABORATIONS AVEC TES ANCIENS CAMARADES DE PROMO ?
Emmanuelle et Josué travaillent avec moi sur d’autres projets régulièrement. Nous réalisons en ce moment les vfx pour une vidéo de  Mike Roch écrivain et formateur à PARALLEL14 qu’il a tourné en Martinique. Nous travaillons sur Maya, Houdini, Arnold et Nuke et le tracking est fait sur C4D.

TON CONSEIL ?
Les recruteurs regardent votre showreel et en 2 secondes ils savent si ils vous prennent en stage ou pas. Donc il faut être impactant dès les premières images.
Avant le stage : Travailler tous les jours et  produire du contenu, être polyvalent sur les logiciels, avoir de la culture cinématographique et artistique c’est important. Il faut regarder des films, aller dans les musées pour travailler son oeil.
Pendant le stage : il  faut être rigoureux ponctuel, regarder énormément  d’images d’autres artistes. Ne pas hésiter à demander des conseils. Et à réclamer d’autres tâches. Apprendre les logiciels même durant le stage (j’ai appris le logiciel Houdini durant mon stage ) c’est une valeur ajouté. Et pour finir plus que tout,  savoir se rendre utile pour le studio ou le client pour qui on travaille. 

MERCI RICHARD. 

Richard Rampaly, Mon site , Mon linkeIn

Leave a Reply